Jean Tardieu : " Conjugaisons et interrogations II ".

Publié le par Lesmotsplusgrands

 

Nous restons où nous sommes

Nous restons où nous sommes arrivés.

 

Pourtant nous ne restons pas là où nous sommes

Nous ne restons pas où nous sommes arrivés.

 

Là où nous sommes tantôt nous restons, tantôt non.

Là où nous ne sommes pas arrivés, tantôt nous restons

tantôt nous ne restons pas (nous partons).

 

Là où nous sommes venus il se peut

Que nous restions il se peut que nous ne restions pas.

 

Là où tu es venu, resteras-tu?

Ne cesseras-tu de partir, au lieu d'arriver, de rester?

Ne finiras-tu pas d'arriver

et tantôt de rester et tantôt de partir?

 

Toi qui restes, penses-tu ne jamais partir?

Toi qui pars, saurais-tu, pourrais-tu rester ou revenir?

Est-il possible à la fois de rester de partir,

de ne pas rester de ne pas partir?

 

Tout est dissemblable tout se ressemble

ce qui part ce qui reste

ce qui est ce qui n'est pas

Ce que l'on dit a trop de sens n'a pas de sens.

 

 

 

Formeries, éd. Gallimard, 1976.

 

 

Commenter cet article