Joël Bastard : "... Par deux ongles opposés... "

Publié le par LMPG

 

Par deux ongles opposés pinçant la nageoire caudale. Le bras éperdument tendu. Tirant le vivant témoin de l’eau avec précaution. Posant la main sur la suspension animale. Par au-dessus la saisissant fermement. Les doigts en elle. Les yeux mouillés. Dans le vertige des asphodèles et des gattiliers tremblant de lumière. La truite maintenant éclairée sur la berge.

 

In Casaluna, éd. Gallimard, p.103

 

 

Commenter cet article