Laura Vazquez : « 3 petits poèmes de dents ».

Publié le par LMPG

 

Nos petites vies douces et noires
s’écrasent sur de l’huile d’olive
et se roulent sur le sel
elles s’évaporent dans lumière qui disparaît
entre nos dents
car
nous ne savons pas ce qu’est la mort

*
Tu es la nuit
tes dents ont fabriqué
une horloge sur ma nuque
nous sommes au balcon
pas une seule pierre
Tu es la nuit
je t’imagine noire

 

*

 

La femme porte un grand voile bleu sur la tête
Elle ouvre la bouche
C’est ta mère
Tu vois bien
que ses dents tombent

 

*

 

 

Ces trois petits bijoux, que l’auteure nous autorise à reprendre, sont extraits de Recours au Poème. Merci à L.V

Commenter cet article

hugsolyriks 19/06/2015 13:56

C'est une belle plume!