Lou Raoul : un extrait de " Else comme absentée "* et de "Sven"

Publié le par LMPG

 

le long de la RN 12 tu ne vas, les rues de ce côté penchent vers l'embarcadère les quais et ta chambre sans fenêtre. tu t'arrêtes regarder à Brest regarder la lune montante au ciel gelé. c'est un temps long, ça reste muet. tu t' perds de vue, Else, jusqu'aux premières minutes en plus des soirs de janvier où.

 

c'est trente décembre 

 

 

                                                                     Else comme absentée, éd. Henry, 2011.



c'est pas trente et une miettes c'est ce qui nourrit les oiseaux

 

tu ouvres, Else, les vannes les portes et tous les flux tu éparpilles c'est pas trente et une miettes c'est ce qui nourrit les oiseaux tout comme la météo d'importance quotidienne qui donne les pas nonchalants ou bien pressés, le temps à passer ni plus ni moins et la lumière la complication du monde tu es, cette fois, devant l'averse argentée tout en haut du mont 302 mètres pas loin la mer, partout ici

 

 



                                                                 Sven, éd. Gros Textes, 2011.

 

 

 * Lou Raoul a accepté cette publication. Grand merci à elle... 




Commenter cet article