Roberto Juarroz : ["peut-être resterons-nous..."]

Publié le par Lesmotsplusgrands

 

Peut-être resterons-nous fixés sur une pensée,

la pensant pour toujours.

 

Il se pourrait que l'éternité consiste

à se concentrer sans rien alentour

sur la pensée la plus dense

et à rester là comme une plante en éveil

qui colonise pour toujours son minuscule espace.

 

Mourir ne serait alors

rien d'autre que l'ultime effort de l'attention,

l'abandon des autres pensées.

 

 

Poésie verticale, éd. Fayard, coll. Points, p.82.

 

 

Commenter cet article