Salvatore Quasimodo : " Visible, invisible ".

Publié le par LMPG

 

Visible, invisible

le charretier à l'horizon

dans les bras de la route appelle

et répond à la voix des îles.

Moi non plus je ne vais pas à la dérive :

le monde roule autour

et je lis mon histoire

comme le garde de nuit

les heures des pluies.

Le secret a des marges heureuses,

des stratagèmes,

des attractions difficiles.

Ma vie, habitants souriants et cruels

de mes chemins, de mes paysages,

n'a pas de poignées à ses portes.

Je ne me prépare point à la mort.

Je connais le principe des choses - la fin

est une surface où voyage

l'envahisseur de mon ombre.

Moi, j'ignore les ombres.

 

 

   

In La terre incomparable (1955-1958).

 

Commenter cet article